Lettre à tous les Hanvecois de Jean FLOCH, ancien maire de la commune

Kérohan
29460 HANVEC

Hanvec, le 8 décembre 2011

Monsieur le Président de l’Association HANVEC 21

Suite de la lettre du 21 Novembre, dans laquelle nous répondions à vos interrogations sur la station d’épuration de 700 équivalents habitants que vous trouviez surdimensionnée.

Synthèse des actions menées : Janvier 1997 à Mars 2001

Puisqu’il me semble que vous portez un sérieux intérêt à la vie communale, je vous adresse un sommaire des activités menées légalement par le Conseil Municipal au cours de mon mandat afin de réaliser le Programme pour lequel nous avons été élus.

J’ai mené une liste ouverte d’intérêt général. L’opposition était animée par Mesdames MORVAN et KERMARC devenues Maire et Adjointe en Mars 2001 (Liste de gauche).

Les projets arrêtés l’ont été dans un Plan de Développement et d’Aménagement Communal (folio 183, 184, 185, 186). Travaux réalisés par les Commissions et la SAFI.

Afin d’ordonner, d’évaluer, de projeter ce programme, une étude prospective budgétaire a été menée par le cabinet M.G.D.I.S. en 1998.

Les projets arrêtés ci-dessous ont été pris à l’unanimité du Conseil Municipal

 Situation en Mars 2001, à notre départ :

1°Projets planifiés, en cours de réalisation ou prêts à l’être :

La station d’épuration 2ème tranche du réseau d’assainissement.

Restauration de l’église; projet prêt à être lancé après 4 ans de préparation.

2° Projets prêts à être entrepris, études d’architectes payées – plan de financement bouclé (restait la signature du Maire) :

Restauration, extension de la salle polyvalente – Bureaux des Associations – Mise aux normes des sanitaires des « Anciens ». Folios 120, 121, 121, 126. Abandonné

Restauration ancienne école des filles pour un foyer « Jeunes » – Études d’architecte payées, plan de financement bouclé, dont un prêt à taux zéro. Folios 60, 61, 64, 67. Abandonné

3° Projets décidés, en cours d’études : payées

Aménagement du centre Bourg. Folio 43.

Bibliothèque (ancienne mairie). Folio 60, 61, 64, 67.

Local des cantonniers (Hangar Person). Folio 76.

Champs d’éoliennes à Quistillic (2 ou 4 pylônes).

                                                         Abandonnés

 4° Projets en débat dans les commissions et les services des domaines

L’achat du terrain « Blaise, location Larnicol » pour une réserve foncière en vue de  l’emplacement de la salle multifonctions et d’un lotissement privé (Blaise).

                                                         Abandonnés

5° Projet : folio171

Le 26 juin 1997, nous mettions à la disposition du SA HLM d’Armorique un terrain à Dorgen ar hoat pour la construction de 6 pavillons locatifs qui ont été livrés en 2000.

En 1997, nous avons donc à nouveau inscrit la Commune et pris rang dans le Département afin de bénéficier des subventions avantageuses offertes par l’État pour la construction de 10 logements locatifs et d’un local commercial. Ce projet en accord avec le SA HLM d’Armorique devait être réalisé au Centre Bourg à l’emplacement de l’espace réservé aux cantonniers. C’est pour réaliser ce Projet que nous avions acheté le « Hangar Person », afin d’y installer les Services Techniques. Les raccordements au réseau d’assainissement sont d’ailleurs en place.

A notre départ en 2001, Hanvec était éligible pour réaliser ce projet, après 4 années d’attente. Ce projet a aussi été abandonné et les généreuses subventions de l’État ont profité à une Commune voisine ravie d’une telle aubaine.

Le Bourg d’Hanvec s’est ainsi privé d’un aménagement urbain qui pouvait offrir des logements modernes à ses anciens et à de nouvelles familles hanvécoises.

A notre départ de la Municipalité en 2001, tous les Conseillers élus ont été informés de cette situation, le jour de l’élection du Maire, dans mon discours, dans lequel je précisais en conclusion que je restais à leur disposition pour qu’Hanvec continue de vivre …

Marcel Déniel et moi avions décidé de ne pas nous représenter.

D’autre part dans le domaine de la Protection de l’environnement, je me permets de souligner que j’ai été :

  • Délégué au PNRA : rédaction de la charte, gestion.
  • Délégué au Comité R.A.D.E., dans le cadre du contrat de Baie de la rade de Brest et de son bassin versant. J’ai signé ce contrat avec Mme VOYNET, Ministre de l’Environnement en Février 1997.
  • Délégué au SIVOM de DAOULAS : Commission Environnement.
  • Délégué à la Communauté de Communes de LANDERNEAU-DAOULAS : Commission de l’Environnement.
  • J’ai participé au nom de la Commune à des tables rondes sur la Protection des Milieux Naturels : NATURA 2000, ZNIEFF à l’UBO de Brest et à Châteauneuf du Faou.
  • J’ai fait un exposé en Mairie en proposant la création d’une Maison de l’Environnement : milieux, flore, faune, protection, réglementations, gestion, les acteurs, les financements … Ce projet, aujourd’hui abandonné par nos successeurs, pourrait être porté par « HANVEC 21 ». Pour le monter, nous avions la motivation, défini les objectifs, commencé sa médiatisation et cerné la zone de sa réalisation à KERLOCH, route de RUMENGOL, dans un accord de principe avec le Président du PNRA. En effet, la propriétaire du Domaine l’a légué au Parc d’Armorique avec l’obligation de le consacrer à la protection de l’environnement.

En 2001, s’arrête notre action.

Vous avez la volonté de réaliser un grand Projet, c’est une aventure aux mille facettes. Prenez  contact avec le Président du PNRA.

Nous avions aussi en projet la construction d’une fontaine symbolisant notre combat pour une eau pure sur un puits existant au Centre Bourg dans un enchevêtrement de schistes de la « montagne ».

Mars 2001

Une nouvelle équipe municipale a été élue par les hanvécois.

L’Adjoint au maire présidant la «commission Information» a fait prendre une délibération à cette Commission interdisant à l’ancien Maire de s’exprimer dans le Kéléier. Je n’ai pu ainsi expliquer aux hanvécois qui nous avaient élus où en étaient les projets de notre programme. Cette situation leur laissait le champ libre. Ils ont d’un trait barré 5 années de travail pour des Elus, des Administrations, des Bureaux d’Etudes et de lourds engagements financiers pour des petits moyens communaux.

Aucune de nos délibérations n’a été proposée au Conseil Municipal pour décider de leurs annulations sauf une, la première, celle du projet de la déviation du Bourg.

Le Kéléier était, jusqu’en Mars 2001, un outil de communication simple, économique, glissé dans toutes les boîtes aux lettres, ouvert à tous les hanvécois. Ce journal leur permettait d’interroger les élus, de proposer, de faire vivre la démocratie.

La presse ne peut traiter les problèmes communaux … Quand elle le fait c’est incomplet.

Avec Marcel Déniel, Premier Adjoint, je reste à votre disposition sur tous les sujets où nous nous sommes engagés.

Veuillez agréer Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués.

[signé]

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire pour faire vivre notre site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.