L’Heol, une monnaie locale sur le Pays de Brest

Une réunion d’information sur la monnaie locale Heol est prévue le lundi 5 mars au Restaurant Marmite & Cie à Hanvec à partir de 19h. Cette réunion sera animée par Noa SOUDEE, chargée de mission au sein de l’ADESS (Association pour un développement économique social et solidaire) du Pays de Brest.

Voici quelques informations sur l’historique de cette monnaie, ses objectifs, ses valeurs et son fonctionnement.

A l’initiative de l’ADESS du Pays de Brest, la monnaie locale Heol a été créée en Novembre 2011.

Son utilisation est effective depuis le 27 janvier 2012.

Les principaux objectifs de cette monnaie sont les suivants : 

  • Valoriser et développer l’économie sociale et solidaire: cette monnaie permettra de promouvoir les biens et services proposées par une économie respectueuse des personnes et de l’environnement et n’ayant pas pour unique objectif la recherche de profit financier.

  • Relocaliser les échanges économiques: cette monnaie ne pourra être dépensée qu’au sein d’un réseau d’entreprises locales connues et ne pourra donc pas alimenter des flux financiers opaques.

  • Favoriser une économie réelle: 80% de l’économie mondiale est aujourd’hui virtuelle. Cette monnaie ne pourra être utilisée que dans l’économie réelle et locale et sera ainsi source de création de richesse satisfaisant les besoins fondamentaux.

  • Sensibiliser à une autre consommation: à travers cette monnaie, les personnes pourront donner du sens à leur consommation quotidienne (alimentation, culture et loisirs, sports, services de proximité) et ainsi mettre en pratique les valeurs défendues.

  • Participer à la solidarité locale: le fond de garantie sera placé sur un compte épargne qui permettra à terme de dégager des financements pour des projets ESS locaux.

 La monnaie Heol porte les valeurs de :

  • Solidarité : la monnaie complémentaire est perçue comme un levier de transformation sociale pour retisser du lien sociale et intégrer des réseaux d’échanges égalitaires.

  • Non spéculation : la monnaie locale sera fondante et ne permettra pas ainsi d’accumuler des richesses, un des ses objectifs est bien la multiplication des échanges.

  • démocratie: la gestion de cette monnaie sera assurée par un comité de pilotage qui sera élu par les adhérents au réseau. Ainsi chaque décision sera prise de manière collective et transparente.

La monnaie Heol  a les caractéristiques suivantes :

  • Monnaie papier (billets de 1, 2, 5, 10 et 20 Heols)

  • Monnaie fondante (perte de 2% de sa valeur chaque trimestre)

  • Monnaie utilisée par des personnes (morales ou physiques) adhérentes au projet et signataires de la charte

  • Monnaie convertible en euros (1 heol égale 1 euro mais une taxe de 2% sera appliquée lors de la conversion d’heols en euros, seulement possible pour les structures)

Les différentes structures suivantes organisées en collectif sont à l’origine du projet :

  • Association Culture et Liberté

  • Association Ti ar Bed

  • Association Les Petits Débrouillards

  • ADESS Pays de Brest

  • La Nef

  • Crédit Mutuel Arkea

  • Brest Métropole Océane

Aujourd’hui, 25 structures, qui représentent 38 établissements (commerces, associations, crèches, restaurants, fermes agricoles, …) sont adhérentes à la charte et acceptent des paiements en Héol. Certaines des ces structures sont des comptoirs d’échange où il est possible de convertir des euros en Heol.

100 adhérents particuliers ont déjà échangés plus de 3500 Heol et effectués des achats en payant avec la monnaie locale dans ces structures.

L’objectif étant que la monnaie circule et favorise l’activité locale, les structures pourront utiliser elles-mêmes les heols reçus pour paiement et seront taxées sur une reconversion des heols en euros au taux de 2%. Cette taxe doit permettre d’inciter les structures à identifier des fournisseurs au sein du réseau heol, à identifier de nouveaux fournisseurs à intégrer au réseau et doit permettre de participer au financement du projet.

Le financement du projet est également basé sur la fonte de la monnaie (2% tous les trimestres).

Les sommes collectées à travers la fonte et la taxe de reconversion alimente également selon leur montant un fond de soutien qui sera utilisé pour favoriser le développement de projets locaux répondant aux critères sociaux, environnementaux et culturels du projet Heol.

D’autre part, les sommes provenant des conversions faites d’euros en Heol alimentent un fond de garantie qui est placé à la Nef, banque assurant une grande transparence sur les investissements réalisés avec l’argent placé. Ce fond de garantie doit permettre de rembourser toute structure qui souhaiterait se désengager du projet. Comme le fond de soutien, il permettra, en dégageant un revenu à terme, de favoriser aussi le développement de projets locaux répondant aux critères sociaux, environnementaux et culturels du projet Heol.

Plus d’informations sur le site http://www.heol.infini.fr/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire pour faire vivre notre site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.